Historique du refuge

24 octobre 1907
1er document que nous avons pu trouver. La SPA s’appelait “Société Veveysanne pour la Protection des Animaux” et son président était M. G. Pfeiffer.
Cette lettre s’adressait à la Police de Vevey pour signaler un mauvais traitement d’une jument de 25 ans qui, au lieu d’être abattue ou mise à la retraite, avait été vendue et travaillait à ne plus pouvoir avancer. Le 28 octobre de la même année, le médecin-vétérinaire M. Chaudet rendait son rapport, dont voici un extrait:

“ … La jument en question est hors d’âge, poussive et perclue de rhumatisme, inutilisable au trot, elle ne peut avancer au pas que péniblement… en conséquence, j’ai donné les ordres concernant l’hygiène de l’animal… Le propriétaire aurait tout autant avantage de rendre la bête pour l’abattage, je le lui ai dit, mais ne crois pas pouvoir l’y forcer…”

28 novembre 1929
Lettre de remerciement pour un subside de Fr. 100.- pour assurer un salaire déscent à la personne qui nourrissait les cygnes durant l’hiver. Cette lettre est signée par M. Bischoff, président.

15 septembre 1956
La Société Veveysanne est devenue Société Protectrice des Animaux de Vevey et environs. Le président, M. R. Garzarolli remercie la Municipalité de Vevey concernant l’Abri pour animaux à Gilamont. En voici un extrait:
“… l’Abri pour animaux à Gilamont, construit à nos frais sur le terrain mis à notre disposition par la Commune. M. Baillif, de la Section des Domaines était présent… Nous remercions la Municipalité et son Service des Domaines pour la part qu’ils ont pris – élaboration des plans et conduite des travaux – à l’érection de cet abri…”
1983
La SPA du Haut-Léman quittait l’Abri de Gilamont devenu vétuste et s’installa provisoirement à la rue des Deux-Marché à Vevey en attendant la construction du refuge.
1997
La construction du refuge est terminée et la SPA du Haut-Léman ouvre ses portes.